Wednesday, July 12, 2006

Que mes nerfs lachent


Trois jours de Solidays. Mais où il y avait les Soeurs de la Perpétuelle Indulgence.
Non, elles ne sont pas provocantes.
Oui, elles sont vulgaires.
Leur messe peut paraitre drôle. La violence est extrème. Les chansons sont très triste et elles dansent dessus. Voila La violence.



"Petit train
Où t'en vas-tu?
Train de la mort
Mais que fais-tu?
Le referas-tu encore?

Personne ne sait ce qui s'y fait
Personne ne croit
Il faut qu'il voie
Mais moi je suis quand même là" (Le petit train-Rita Mitsouko)

Et oui j'ai pleuré. Oui, j'ai craqué. Oui, je suis triste. Quand tu vois ça, tu sais pourquoi tu milites et pourquoi tu vas continuer à militer. J'hésite encore un tout petit peu à renter dans les ordres. En faite, non je vais le faire.
Oui, le Sida tue
Oui, tu es très belle.

Entre nous soit dit.

1 comment:

Bigou said...

Si tu rentres dans les ordres je viendrai te voir en messe.