Wednesday, November 22, 2006

Il me fait du bien...

Il me fait du bien, même quand il me dit du mal. Il me fait du bien quand je le lis. Il me fait du bien, quand il m'écoute. Il me fait du bien même s'il semble fragile. Il me fait du bien quand je sens qu'il est là. Il me fait du bien quand il a peur que je rompe mes fiançailles avec lui. Entre nous soit dit, il me fait du bien tout simplement...

5 comments:

Ben said...

Heureux-se de vous voir prendre d'autres couleurs que le rose ou le noir...

Anonymous said...

je sais plus ce qu'elle devient, ca me fait mal, je l'aimais trop... je l'aime encore... c'est la vie.. enfin je crois

Anonymous said...

Il te fait du bien même si cela le fait parfois souffrir. Il te fait du bien même si la fragilité et la naïveté sont deux choses différentes. Il te fait du bien même si la confiance ne se gagne pas en trois jours. Il te fait du bien en espérant ne pas être déçu. Il te fait du bien parce "c'est normal".

A. said...

J'ai connu ça, avant un énorme incident de parcours (un connard qui m'a sali). Je l'aimais, elle m'aimait. Aussi simple que cela. Son rire m'enchantais, ses angoisses m'attendrissaient, ses yeux en colères me ravissaient. Seulement, depuis un an, c'est des larmes qu'elle verse à cause de moi, et pour le coup ça ne me fait plus du bien. Je la vois souvent -c'est ma "meilleure amie" -, nous nous croisons hypocritement, nous saluons, jusqu'à ce que je vois l'eau pointer sur son nez.
Les histoires d'amour sont-elles voués à l'échec? Je ne pouvais et ne peux plus l'aimer; Ce que m'a fait un homme il y a un an, ce n'est pas seulement de me caresser, c'est surtout de me briser totalement au plus profond de moi, et le tout sans consentement. Quand je sentais la main de mon "ex" sur moi, j'avais l'impression de sentir celle de mon agresseur.
Mais je m'en veux. Je m'en veux de lui avoir fait du mal, et je m'en veux de ne plus pouvoir m'extasier au moindre de ses mouvements.

Aujourd'hui, je suis perdu dans le flot de mes pensées. Je revendique une identité bisexuel, ne sachant même pas si je suis encore réellement attiré par les filles. Je me pers dans des considérations sur mon futur, sur mon moi, sur tout ça. J'ai besoin d'aide. Pour renforcer le tout, j'ai décidé de sombrer dans le stéréotype, de me maquiller, de porter des pompes emo, d'avoir une mèche, de fumer des vogues etc.

Bref. toute les histoires d'amour sont vouées à la perte. Il n'y a pas d'amour heureux.

Je ne sais pas pourquoi je te raconte ça, ni pourquoi à toi d'ailleurs. Parait que parler ça fait du bien.

Kisses on ____
(fill the blank)
A.

Anonymous said...

et parce que l'amour c'est trop complique