Monday, December 31, 2007

[Sans Souffle]

Sans souffle
Et à bout de force
Sans rien de beau sous la dent
Du silence peut-être
Et de la rancœur sans doute
La lâcheté de la chose n'enlève rien de sa beauté
Et sans vergogne je mets fin à l'utopie
Je sais tellement que la vie est belle.
Sans mots et sans cris.
Sans le moindre mot dit.
Ne m'en voulez pas trop
Si j'hurle de silence
Sans et sans de trop,
Le corps en cent
Faite que je pleure
Une dernière fois
Vous revoir
Et toujours de trop
Les sourires cassants
Et les démons passant
Sans regard
Allongé sur le carrelage.
Le blues sur du Rose

Et pourtant...

2 comments:

Clem said...

Personne t'en veux pour ce qui s'est passé hier soir Martin. Merci encore. Et désolé...

Anonymous said...

t'entendre le dire est encore plus beau que de le lire.
savoir tout ce qu'il veut dire le rend encore plus fort.