Sunday, September 30, 2007

Les Yeux de Filles

A la nuit qui arrive
Et aux fatigues qui montent
Les Yeux de Filles sont la réponse
Comme à chaque fois, au même endroit
Accompagnés cette fois...
Eternel ténébreux aux yeux de l'éternelle féminin

Le sourire calme et reposant
D'un enfant en retrait
Les courbatures pleins les jambes
Et des envies pleins la tête
Comme des mots d'amour
Jetés par la fenêtre
Au profit de l'Hiver
Le temps passe et les choses se regardent
L'accent d'un américain en goguette
Forme des florilèges de bon mots.

Comme l'hypogée
Le regard est increvable
Et pendant ce temps...

"Ashes to ashes, Funk to Funky
We know Major Tom's a junkie"

"Oh you pretty things (oh you pretty things)
Don't you know you're driving your
Mamas and papas insane"


On passera sur Laurens ou d'autre aux cheveux délavés
Quand c'est à ce point là on dit juste que c'est un carrambolage

"Vous avez demandé 2 rugbymans, ne quittez pas"

Monsieur, je fatigue, je vous récrirais plus tard et autre chose que Bécaud...


Entre nous soit dit, la rentrée fût rude...

1 comment:

Le Démasqué said...

La rentrée fut rûde, mais il y en aura d'autres.